Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de garsim
  • Le blog de garsim
  • : Blog dans lequel j'ai plus l'intention de mettre des tests, souvent de jeux vidéo amateurs, mais parfois d'autres choses.
  • Contact

Partenaires

A la Grande Tasse Bleue
Communauté AGS francophone - jeux AGS

Imagin
Imagin
Forum sur le making, l'écriture, et la création en général.
Yasei Ookami
Forum sur la création de tous types
Devenir partenaire ?
Si vous le voulez, n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Recherche

Blogs amis/collègues/favoris

19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 11:38

http://img199.imageshack.us/img199/4563/ka3000.png

Whoa, je crois que je n'ai jamais été aussi absent sur le blog, là... mais bon, après un manque de temps et de motivation pour rédiger, je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour (non, le test de Pokémon Darkness, c'était le précédent...).

Et je ne suis pas le seul, apparemment, car un nouvel opus de Kid Adventure est sorti depuis... je ne m'y attendais pas vraiment à la base, après le deuxième, mais après tout, je ne vais pas me plaindre de la sortie d'un jeu, hein. Surtout vu le résultat...

 

 

Auteur : Lunartoad
Année : 2010
Support : Lunar Magic
Langue : Français


Scénario

L'île d'Erabella est un lieu de paix et de tranquillité, Sakito s'y réfugia après avoir été bannie dans le futur par son pendentif Delta.
Tous les habitants vivaient leur train de vie habituel sans rien demander d'autre, mais tout cela ne durera pas...
Une armée de robots se mit à envahir et occuper toutes les régions de l'île ! Biza était de retour et il avait pris possession de l'île d'Erabella ! (pour quelle raison ? tout le monde l'ignore...)
Les habitants n'eurent d'autre choix que de fuir cette île qui fut rapidement devenue l'empire de cette diabolique saucisse.
Cependant, Sakito ne baissa pas les bras et envoya un message de l'autre côté de la planète, l'île Pancake et plus précisement la ville de Murouch, lieu où vit Kid, le héros de cette histoire.
Pendant ce temps, Kid était inquiet, Myfy avait complètement disparu et ne laissait aucune trace de sa disparition, jusqu'à ce qu'il reçoive le message de Sakito lui disant que Biza avait envahi son île.
Kid pensa alors que la disparition de Myfy avait un lien avec la nouvelle conquête de Biza.
C'était décidé, avec le reste de sa bande (Tran et Alicia) Kid fit route vers l'île d'Erabella en se promettant de tout faire pour retrouver son meilleur ami et éliminer une bonne fois pour toutes cet emmerdeur de Biza ! Une nouvelle aventure va pouvoir commencer !



Un Kid Adventure comme les autres...

Pour ne pas dénaturer une saga, le mieux reste de conserver son esprit, et c'est justement ce que fait cet opus sur plusieurs aspects.
On peut le remarquer d'abord au travers du scénario, de la même trempe que celui des deux autres opus, et aussi du même genre que ceux des Mario dans l'aspect in-game. En effet, dans le jeu, le scénario ne se fait ressentir qu'au travers de quelques dialogues, ainsi qu'à la fin du jeu... alors que sur papier, il semble quand même plus abouti. Du coup, in-game, le scénario fait plus penser à celui de quelques jeux rétro de la Nes, un peu comme quelques Megaman ou Super Mario Bros... mas bon, n'oublions pas non plus que l'une des particularités de ce jeu est justement de nous faire retrouver l'ambiance du 8-bit, donc de ce côté, c'est plutôt bien retranscrit.

kid3_normal.png

D'ailleurs, peut-être que certains ne le pensaient pas, mais le 8-bit, ça peut être beau aussi...



Mais ce qui fait surtout 8-bit et qui marque bien l'essence de la série, ce sont les graphismes !
On sent toujours l'ambiance 8-bit qui émane des graphismes, avec de nombreux rips de jeux comme les Mario ou les Megaman de la Nes, Kirby's Adventure, Rayman 1 sur Gameboy, et d'autres encore... les décors sont donc toujours bien arrangés pour nous offrir des beaux niveaux visuellement. Un seul regret à ce sujet toutefois, car certains décors sont un peu statiques... (par exemple des cascades non animées).
Les sprites sont toujours aussi bons, dans l'ambiance du jeu, et assez détaillés.

kid3_jungle.png

Cette partie du monde s'appelle la forêt endormie... peut-être est-ce pour ça que la cascade n'est pas animée, après tout.



Et les musiques... bon, de ce côté-là, l'identité de la saga n'étant pas spécialement marquée par ses musiques, il n'y a pas grand-chose à rajouter sur l'esprit de la saga.
Mais bon, le jeu propose tout de même une ambiance sonore assez bonne, avec des musiques tirées de différents jeux, et une plus grande variété (en effet, on verra après que le nombre de niveaux est plus élevé). Et mis à part quelques musiques qui ne collent pas trop à l'ambiance du niveau, on peut se laisser emporter facilement.

kid3_musique.png

Parlant de musique... le monde de la musique est justement mon préféré.




... avec toutefois ses spécificités.

En ce qui concerne l'ambiance, on la retrouve donc bien dans ce troisième opus.
Cependant, si le fond est le même, la forme, elle, a changé.

On peut commencer par les petits ajouts de gameplay... et ce qui n'a pas changé.
Dans ce qui est resté identique... hormis le "Mario start !" qui, malheureusement, vient toujours se glisser avant chaque niveau, on retrouve un gameplay plutôt similaire à celui de Kid Adventure 1, donc un peu à Super Mario World (sauter, nager, grimper, courir...), avec cependant des différences comme le spin jump qu'on ne peut activer qu'en sortant de l'eau.
Les différences viennent essentiellement du nouveau système de gestion des points de vie, qui ne se fait plus à la Super Mario Bros 2, mais avec des points de vie qu'on peut gagner (en mangeant un pancake) et perdre (en étant blessé). Dans l'absolu, la différence vient surtout du fait que Kid garde toujours la même taille et ne peut donc pas se transformer en Myfy ou en Chibikid comme dans les deux opus précédents (d'ailleurs, on n'avait pas dit que Myfy avait justement disparu ?).
En dehors de ça, on ne relève pas grand-chose, si ce n'est que l'ensemble du jeu tourne bien, sans bugs apparents.

kid3_overworld.png

L'overworld : un peu trop bleu, mais on repère bien les différentes parties du monde.



Mais la grande différence avec le reste de la saga se situe au niveau des niveaux.
En effet, on ne retrouve plus les niveaux monolithiques qui étaient assez caractéristiques des deux précédents opus, mais des mondes morcelés à chaque fois en trois niveaux, plus courts, avec un niveau de transition entre chaque monde, et même quelques niveaux bonus...

Certains aimeront ce changement, d'autres non... car il a quand même un impact majeur sur la difficulté.
En effet, la gestion de la difficulté du reste de la série était en partie due à la longueur des niveaux, qui pouvaient être difficiles à passer dans leur intégralité (rappelons qu'il n'y avait aucun checkpoint, c'est-à-dire aucun moyen d'accéder directement à la moitié du niveau en cas d'échec). Ici, en proposant des niveaux plus courts, il est donc plus simple de les passer...
D'autant plus qu'en prenant chaque niveau individuellement, la difficulté de chacun d'entre eux n'est pas nécessairement élevée, hormis quelques exceptions qui donnent plus de fil à retordre (comme le dernier niveau du jeu ou celui du désert Thriller, au concept plutôt original). On peut aussi souligner le nouveau système de PV, qui simplifie la tâche encore une fois.
Donc... peut-on dire que ce jeu-là est trop facile ? Non, tout de même pas, mais cependant plus facile que les autres Kid Adventure, et du coup, plus facilement accessible. Et ça tombe bien d'ailleurs, car ceux qui cherchent des hacks ne cherchent pas forcément des hacks difficiles... et puis bon, même si le level design n'était pas forcément inspiré, il reste toujours plutôt amusant pour passer un bon moment.

kid3_betilla.png

Parmi les clins d'oeil et bonus du jeu, j'ai adoré les allusions à Rayman 1...



Néanmoins, l'impact sur la durée de vie est plutôt bénéfique.
Malgré un niveau de difficulté moins élevé, le nombre de niveaux, lui, est plus élevé, et on y passe plus de temps.
D'autant plus qu'une nouveauté vient faire son apparition à ce sujet : les sorties secrètes, qu'on peut trouver à l'instar des clés et des serrures de Super Mario World, et qui permettent de débloquer quelques bonus. Et en dehors de la dernière sortie secrète, trop ardue à trouver (un peu trop aléatoire si on ne trouve pas le détail qui permet de la trouver), ça ajoute un petit plus aux niveaux concernés.
Quelques bonus sont d'ailleurs axés sur le score, qui, pour une fois, peut avoir son intérêt. En effet, même s'il ne débloque rien, un challenge est proposé, le but étant d'avoir un score élevé (disons, jusqu'à 5 millions de points pour ceux qui s'accrochent...). Toutefois, il a quand même deux bémols, car d'une part, on ne marque pas de points très souvent (à cause, par exemple, des points bonus qu'on récupère grâce au temps qu'il restait pour finir un niveau, qui ont disparu de presque tous les niveaux), et d'autre part, on ne peut pas sauvegarder le nombre de points et de vies déjà acquis en dehors des slots de sauvegarde (un problème qui était déjà dans le jeu d'origine, mais qui pouvait peut-être être réglé avec un patch utilisé dans Pokémon Darkness, je crois...). Bref, sur ce coup-là, il faudrait utiliser les slots de sauvegarde pour ceux qui ne veulent pas tout avaler en une seule fois...



Conclusion

Une bonne conclusion pour la trilogie de la boule orangée à casquette, qui arrive à conserver l'esprit de la saga tout en changeant légèrement la formule de jeu.
Cependant, sa difficulté, en étant moins élevée que celle des précédents opus, en fait paradoxalement un bon choix pour découvrir la série des Kid Adventure pour un joueur n'étant pas habitué à la difficulté (en effet, malgré la plupart des hacks de Super Mario World qui demeurent souvent plus difficiles que le jeu d'origine, celui-ci propose justement un niveau de difficulté similaire, alors que les deux autres sont justement un peu plus difficiles...). Mais bon, si ça peut sembler étrange de commencer par le dernier...

 



Annexes


Téléchargement

 

 

PS (HS) : problème d'alignement du texte résolu, mais j'espère quand même que l'alignement va cesser de bugger un jour parce qu'éditer du HTML à la source, c'est moyennement motivant. 

Partager cet article

Repost 0
Published by garsim - dans Lunar Magic
commenter cet article

commentaires

BOBO/Lunartoad 25/04/2010 12:16



Je suis assez ému, pour un hack qui m'a pris 9 mois (ouais, j'ai bien trainé quand même :p) c'est la meilleure critique que j'ai pu lire sur ce KA3 (si on exepte celle de Dinomar sur SMW central)
j'ai voulu clore la série en beauté mais je regrette de ne pas avoir assez eu d'inspiration pour le level-design...


En tout cas, bon courage pour tes autres tests/critiquess d'autres jeux, j'ai déjà lu tout les précédents, ils sont plus plaisants à lire que ceux que font les pros dans les magazines, émissions
ect...


PS : apparement tu connais Lunariville si j'en juge ton copier-coller de mon scénario :P



garsim 25/04/2010 19:42



Merci beaucoup ^^


Il faut dire aussi qu'en général, la plupart des jeux que j'ai testés m'ont bien plu, donc en rédiger le test était plus agréable. 


Et en effet, je connais Lunariville (depuis... un peu plus d'un an), c'est d'ailleurs là que j'ai pu m'informer sur la plupart des hacks que je connais (pas mal sont d'ailleurs francophones). Je
trouve d'ailleurs sa communauté très sympathique. ^^