Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de garsim
  • Le blog de garsim
  • : Blog dans lequel j'ai plus l'intention de mettre des tests, souvent de jeux vidéo amateurs, mais parfois d'autres choses.
  • Contact

Partenaires

A la Grande Tasse Bleue
Communauté AGS francophone - jeux AGS

Imagin
Imagin
Forum sur le making, l'écriture, et la création en général.
Yasei Ookami
Forum sur la création de tous types
Devenir partenaire ?
Si vous le voulez, n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Recherche

Blogs amis/collègues/favoris

18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 10:22

fm titreOn avait déjà eu pas mal de principes de jeux déclinés sur AGS jusque-là : le RPG, le Bejeweled, le Tetris, le Cluedo... cette fois, c'est au tour du Motus de connaître son adaptation originale. Motus est à la base un jeu télévisé qui est là depuis suffisamment longtemps et qui a suffisamment de renommée pour que je n'en rappelle pas le principe (enfin, j'espère, sinon vous avez toujours Wikipédia pour vous aider), que j'adore, certes, mais qui a tendance à m'agacer (le jeu, pas le principe) pour deux raisons : l'horaire de diffusion (pas facile de regarder la télévision à 11 heures quand on travaille...) et la dose de blabla croissante qui réduit considérablement un temps de jeu déjà trop court, et à laquelle on a déjà droit avec les deux jeux télévisés qui suivent sur la même chaîne.
Mais comme on parle d'un jeu amateur, le problème ne se pose pas, j'y joue quand je veux, et il n'y a pas de blabla. C'est juste dommage qu'il n'y ait pas les boules noires. 
Une autre chose assez peu courante dans les jeux amateurs pour être signalée : le jeu est multijoueur ! Pas online, certes, mais entre amis ou en famille, on peut toujours jouer. Il peut aussi être joué seul (ça tombe bien, vu que je joue généralement en solo).
Zoom sur un autre jeu original de Shai-la...

Auteur : Shai-la
Année : 2011
Support : AGS
Langue : Français

Choisissez votre Seigneur parmi les huit disponibles, et partez attaquer vos adversaires en trouvant le mot caché. Plus le nombre de lettres est élevé, plus vous gagnerez d'or. Avec le butin, améliorez votre château et obtenez des créatures plus puissantes pour vous défendre. Parviendrez-vous à acheter la Statue Sacrée qui vous consacrera Seigneur des Huit Royaumes?

fm_choix.jpg


La théorie

Le jeu vous propose donc de choisir des seigneurs, mais ce qui n'est pas précisé dans la description, c'est :
- le nombre de seigneurs : vous pouvez jouer seul, ou jusqu'à huit joueurs.
- le type de joueur : humain ou intelligence artificielle.
Ainsi, il est possible d'avoir plusieurs possibilités de combinaison : si vous êtes seul, vous pouvez choisir un joueur humain et vous accompagner d'autres joueurs contrôlés par l'ordinateur (ou pas ! Vous pouvez aussi jouer tout seul.) ; si vous êtes plusieurs, vous pouvez vous défier avec plusieurs joueurs humains.

Le principe du Motus, je le rappelle, ça ne fera finalement pas de mal : il faut trouver un mot d'un nombre de lettres donné, commençant par une lettre donnée (elle aussi) en un nombre maximum de tentatives. Ici, le nombre de tentatives est supérieur à celui du jeu télévisé (9 au lieu de 6), et le nombre de lettres va dépendre des monstres affrontés.
Pour chaque tentative, l'ordinateur vous indique les lettres :
- bien placées, dans un carré rouge
- présentes dans le mot, mais mal placées, dans un cercle jaune
A vous de déduire de quel mot il peut s'agir.
Notez que, dans cette version, vous n'êtes pas sanctionnés pour un mot trop long ou trop court, on vous le signale tout simplement. A vous d'en mettre un de la bonne taille à la place. En revanche, si le mot n'existe pas, ça compte comme une proposition perdue.

fm_logomachie.jpg

Et ce mot-là, je peux être fier de l'avoir trouvé.


Chaque joueur se voit attribuer un terrain, qu'il faudra meubler (moyennant finance, bien sûr). Il y a trois types d'aménagements :

- les bâtiments (taverne, auberge, bibliothèque) : chaque bâtiment acheté vous donne plus de temps pour réfléchir.
- les unités : chaque unité a un niveau qui correspond à un nombre de lettres. Par défaut, vous avez une unité de niveau 6, que vous pouvez améliorer en dépensant un peu de sous pour augmenter son niveau. Ainsi, ceux qui voudront vous attaquer devront essayer de trouver des mots de plus en plus longs... et par conséquent, plus difficiles.
- la statue sacrée : ne peut être achetée que si on a déjà acheté tout le reste. L'acheter revient à gagner la partie.



fm_homesweethome.jpg

Forcément, au début, c'est un peu spartiate.


Un tour se déroule ainsi : le joueur peut déjà commencer à aménager son terrain, avant d'attaquer un château. De là, deux possibilités se présentent :
- le château est inoccupé : mais il est quand même habité par des créatures, de niveau aléatoire (de 6 à 12). Vous pouvez choisir de les attaquer, ou d'aller voir un autre château. Le niveau correspond, là encore, au nombre de lettres du mot à trouver. Si vous y arrivez, vous gagnez de l'or ; et plus le mot était long, plus vous devenez riche.
- le château est occupé par un autre joueur : il est défendu par ses unités, dont le niveau correspond à ce qu'il a acheté jusque-là (cf. ce qui a été dit précédemment). Si vous trouvez le mot caché, vous pouvez piller votre adversaire ! Mais attention, le montant de ce que vous lui volez est lié au nombre de lettres du mot que vous aviez à trouver (ce serait trop facile sinon).
Et à la fin du tour, c'est au joueur suivant de jouer.

fm_monde.jpg



Et la pratique...

Il s'agit donc d'un Motus avec une dimension stratégique. L'idée de "combattre" avec des grilles de Motus est bonne, bien qu'en pratique, lorsqu'on joue en multijoueur, il y ait peut-être un risque de lassitude lié au fait de devoir attendre qu'un joueur trouve son mot avant de poursuivre. Attente qui n'a pas lieu lorsqu'on joue avec des IA, étant donné qu'on nous épargne leur réflexion lorsqu'il s'agit de trouver un mot. Attente qui n'a pas lieu non plus lorsqu'on joue vraiment tout seul... mais dans ce cas-là, c'est un peu dénué d'intérêt il faut l'avouer, autant prendre un jeu de Motus simple.

Les IA, parlons-en justement ! En fait, elles n'interviennent que du côté "stratégique" du jeu, autrement dit vous ne les verrez jamais essayer de deviner un mot. Et du côté stratégique, elles sont peut-être un peu limitées, car elles sont essentiellement basées sur de l'aléatoire. Le château qu'elles vont attaquer est déterminé presque au hasard, le fait qu'elles "gagnent" un combat est basé sur une certaine probabilité, et elles ne sont pas toujours pressées d'aller acheter des bâtiments ou des unités lorsqu'elles en ont la possibilité. Et à l'inverse, elles peuvent aussi revenir chez elles, même quand elles n'ont pas assez d'or pour acheter quoi que ce soit... bref, bien qu'elles permettent d'égayer les parties en solo ou d'introduire une petite dose de fun supplémentaire en multijoueur, ce n'est pas forcément le nec plus ultra, et il est généralement peu probable que ce soit elles qui gagnent.


fm_anxiogenes.jpg

Mais si, je te dis que ça existe, "anxiogènes" !



Malheureusement, ça s'invite quand on ne s'y attend pas, mais le jeu possède aussi quelques bugs (pas trop, heureusement, et généralement pas bloquants non plus) :
- d'abord, on pouvait s'y attendre avec une adaptation d'un jeu de lettres sur ordi (ou en console), certains mots ne sont pas reconnus. Mais parfois, ce ne sont pas des mots qu'il faut aller chercher bien loin... bon, un peu quand même. Par exemple, le mot "COUDRAIE" : certes, personne n'utilise ce mot couramment, et la plupart des gens ne sait certainement pas qu'il s'agit d'un lieu planté de coudriers (ni qu'un coudrier, c'est tout bêtement un noisetier). Pourtant, dans le jeu télévisé, c'est (à 99% de chances) le premier mot qui est proposé lorsqu'il s'agit de trouver un mot commençant par "C" ! La raison est tout simplement qu'il contient presque toutes les voyelles possibles. Et pour ma défense, certes, je peux sortir des mots que je ne connais pas, mais le jeu peut lui aussi faire de même, donc bon...
- ensuite (bon, il faut le deviner, et de plus il ne risque pas d'arriver tant que ça), il ne faut pas lancer de partie avec huit joueurs, tout simplement car au bout d'un moment, il n'est plus possible de gagner d'argent. Bon, cela étant, je ne pense pas qu'il y ait des gens intéressés pour jouer à huit. Mais si on veut tout remplir avec des IA, attention à laisser au moins un château vierge...
- à propos de châteaux vierges, il est toujours possible d'en ressortir si on ne veut pas combattre avec la créature qui est dedans. Mais il est également possible d'y revenir tout de suite après. Et là, surprise : la créature qui y était n'est plus la même... un bug non gênant (au contraire, ça épargne de devoir se déplacer vers un autre château, d'autant plus que les déplacements sur la carte sont parfois un peu longs), mais pas très cohérent non plus.
- enfin (et là, c'est vraiment le plus embêtant), il ne faut jamais jouer avec "le marécageux" en IA, car, au lieu d'être doté de 80 Or comme tout le monde au départ, il possède une somme particulièrement élevée, suffisamment pour pouvoir tout acheter, jusqu'à la statue sacrée... ce qu'il ne se prive pas de faire. Ainsi, le jeu vous annonce qu'il a gagné (que vous avez perdu...) et s'arrête brutalement avec un message d'erreur.

fm_paludamentum.jpg

Et il ose me refuser "anxiogènes". Parce que "paludamentum" sonne plus compliqué peut-être ?

Allez, pour la culture, c'est  un manteau pourpre qui était porté par les généraux et les empereurs romains.


Outre ces remarques un peu désagréables, passons maintenant à un point que Shai-la travaille toujours avec soin : l'ambiance !
Graphiquement, même si les décors et les personnages viennent de "Heroes of Might & Magic 3", c'est beau, les animations sont bien faites, et la police de caractères correspond bien à l'ambiance du jeu. On pourrait cependant toutefois regretter que, sur un cercle jaune, les lettres soient moins lisibles.
Quant à la bande son et aux effets sonores, rien à redire non plus. Ils se laissent entendre et sont bien adaptés au jeu.


Les plus :
- Le principe, mêlant Motus et stratégie
- L'ambiance
- Le nombre de joueurs, que ce soit en IA ou en multijoueur, qui peut aller jusqu'à 7

Les moins :
- Le dictionnaire ne contenant pas tous les mots possibles (on ne pouvait pas y échapper de toute façon)
- L'IA un peu limitée
- Les déplacements sur la carte, parfois un peu longs


Conclusion

Un jeu créatif et ludique, qui peut même être partagé à plusieurs, dans une ambiance typique des jeux de Shai-la. Une autre façon de jouer au Motus...

Partager cet article

Repost 0

commentaires