Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de garsim
  • Le blog de garsim
  • : Blog dans lequel j'ai plus l'intention de mettre des tests, souvent de jeux vidéo amateurs, mais parfois d'autres choses.
  • Contact

Partenaires

A la Grande Tasse Bleue
Communauté AGS francophone - jeux AGS

Imagin
Imagin
Forum sur le making, l'écriture, et la création en général.
Yasei Ookami
Forum sur la création de tous types
Devenir partenaire ?
Si vous le voulez, n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Recherche

Blogs amis/collègues/favoris

16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 16:34
Eh ben finalement, je n'ai pas pu jouer aux jeux que j'avais emportés pour cette semaine car l'ordi sur lequel je les ai essayés ne pouvait pas les lancer... mais comme j'ai pu disposer d'une connexion Internet (un peu apériodique, certes), j'ai pu trouver un jeu qui marchait, et de plus, bien sympathique.

Auteur : Alexitron
Année : 2008
Support : Game Maker
Langue : Anglais

Crab Blaster est en fait un jeu dans le style arcade, dans lesquels le scénario est soit un peu léger, soit inexistant, car le jeu est là juste pour le plaisir de jouer ; ici, on se trouve plutôt dans le deuxième cas. C'est-à-dire qu'on n'a pas de scénario, mais juste une ambiance.

Et quelle ambiance : le contexte est très futuriste. On contrôle un crabe métallique capable d'envoyer des projectiles et de laisser tomber des explosifs.
Le jeu en lui-même est une succession de plusieurs niveaux répartis dans des mondes ayant leurs thèmes spécifiques.
Hormis le style arcade, les niveaux laissent plus la place à la réflexion ; en réalité, même si on contrôle le crabe avec un pavé directionnel qui permet d'effectuer des mouvements comme dans un jeu de style plateforme (sauter et marcher), ceux-ci sont très limités car le crabe ne peut sauter ni bien haut ni bien loin. On se rend donc compte que le seul moyen d'arriver à la fin d'un niveau est de pulvériser les obstacles, et ce, pas n'importe comment : il faut bien sûr réfléchir à la manière d'y arriver.
C'est notamment avec la souris qu'on vise les blocs à détruire, et en cliquant qu'on envoie un projectile, à l'exception des explosifs qu'on laisse avec la touche Espace et qui sautent un peu plus tard, à la manière d'une grenade. Pour les projectiles, il en existe trois types, chacun spécifique à un type de bloc à détruire.
Comme je le disais, évidemment, on n'a qu'un nombre limité de projectiles et d'explosifs pour un niveau, donc pas question de gaspiller, vu qu'on a tout juste le nombre nécessaire pour faire un niveau (au passage, c'est ce qui est expliqué dans les niveaux didacticiels du jeu, mais ce n'est pas toujours vrai car il m'est arrivé de finir des niveaux avec un rab de munitions...), ce qui fait, entre autres, l'intérêt du jeu, car il faut réfléchir à la manière de passer les niveaux.

Le jeu en lui-même a un bon gameplay, et une bonne maniabilité, même si la mobilité réduite du crabe métallique est voulue ; il suffit simplement de bien jongler entre les flèches du clavier (ou, si vous avez un qwerty, les touches A,S,W,D) et la souris, le clic gauche servant à tirer, le droit servant à changer de munitions.

L'ambiance graphique est très prenante : le décor futuriste est bien réalisé, les éléments sont eux aussi très beaux, et les mondes ont chacun une ambiance symbolisée par un panorama différent : une grille dans un style technologique ou une pluie de bonne qualité.
C'est juste dommage qu'on ne ressente pas la même ambiance au niveau musical ; hormis les effets sonores joués lorsqu'on tombe ou l'on tire, le jeu manque un peu d'une bande son d'arrière-plan... même si pour réfléchir, une musique n'est pas toujours nécessaire, ou que certains préfèrent jouer sans musique, une musique qu'il était possible de désactiver aurait pu être une bonne alternative.

Hormis les niveaux didacticiels en début de monde, et selon le niveau de réflexion de chacun, dans l'ensemble, les puzzles en eux-mêmes peuvent souvent se révêler corsés ; mais avec de la patience et de la réflexion, on finit souvent par réussir, n'est-ce pas ?
Cela dit, le jeu en vaut la chandelle, car une fois qu'un monde est entièrement terminé, on a droit à un nouveau mini-jeu !
Les mini-jeux, par contre, s'ils restent dans la même ambiance graphique que le jeu principal, ont plutôt tendance à privilégier l'agilité : pour l'un d'eux, le but est simplement de franchir les corridors sans toucher les murs, le plus rapidement possible ; pour l'autre, il faut survivre le plus longtemps aux ennemis, en se défendant avec différentes munitions...
Le but de ces mini-jeux (hormis celui de s'amuser !) est également de battre son score en cherchant les points bonus ou en pulvérisant les ennemis...
Ces mini-jeux sont très plaisants à jouer, et sont eux aussi très bien programmés.

Mais un défaut du jeu pourrait être la durée de vie : en effet, même si le jeu peut être déjà un peu long avec la difficulté des puzzles, et que la durée de vie peut être rallongée par les deux mini-jeux proposés, en regardant le nombre de mondes proposés, on est un peu déçu, et on aimerait toujours en avoir un peu plus...
Car en fait, seuls deux mondes sont disponibles, l'un contenant douze niveaux, l'autre dix, et chacun ayant trois niveaux didacticiels. Donc une fois qu'on a fini le deuxième monde, on peut se demander ce que sera le suivant, mais on peut être assez frustré de s'arrêter déjà là...
Bien que le contenu proposé par le jeu soit déjà assez dense et intéressant.



Conclusion

Un jeu très intéressant, qui pourrait susciter l'attention de joueurs attirés par la réflexion, mais qui ne seraient pas forcément opposés à un peu d'agilité en bonus (qu'on n'est cependant pas obligés de faire...).

Partager cet article

Repost 0
Published by garsim - dans Game Maker
commenter cet article

commentaires