Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de garsim
  • Le blog de garsim
  • : Blog dans lequel j'ai plus l'intention de mettre des tests, souvent de jeux vidéo amateurs, mais parfois d'autres choses.
  • Contact

Partenaires

A la Grande Tasse Bleue
Communauté AGS francophone - jeux AGS

Imagin
Imagin
Forum sur le making, l'écriture, et la création en général.
Yasei Ookami
Forum sur la création de tous types
Devenir partenaire ?
Si vous le voulez, n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Recherche

Blogs amis/collègues/favoris

15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 17:14
Ca faisait un moment hein ? Enfin même si les examens sont passés, j'ai quand même dû aller par-ci par-là pendant un moment... et mes pauses, je les ai occupées à essayer de créer un Mario like et à continuer Katura Puzzle Adventure, troisième jeu de Shai-la sur le thème de Katura. Oui, normalement c'est le troisième, si je me fie à la chronologie du site de la série, KaturAlchimie étant le premier et Katura RPG le deuxième... mais comme je suis encore loin d'avoir terminé Katura RPG, j'ai préféré parler de Katura Puzzle Adventure pour le moment.

Auteur : Shai-la
Année : 2009
Support : Adventure Game Studio
Langue : Français


Scénario

Vous êtes un jeune homme (ou jeune fille, vous pouvez choisir votre sexe parmi plusieurs races, chacune possédant ses caractéristiques propres) qui part à la recherche de ses parents vendus comme esclaves. Pour ça, vous allez devoir affronter des ennemis et améliorer vos compétences pour pouvoir explorer les terres de Katura (comme dans Katura RPG) et retrouver la trace de votre famille disparue.

Le scénario est plutôt là pour le cadre de jeu, c'est-à-dire l'ambiance médiévale, la motivation des personnages, l'utilisation des armes et attaques... les rebondissements sont d'ailleurs généralement de la même veine, un peu à la manière d'un jeu de pistes, qui permet de voyager entre les différentes parties de l'univers de Katura.
Au passage, l'histoire des personnages est la même, mais selon le personnage que vous choisissez, vos statistiques de départ sont différentes.


On s'en rend d'ailleurs compte avec les graphismes et les décors : les différents lieux sont représentés par des photos légèrement floutées, ce qui passe très bien avec les personnages dessinés, dans le même style graphique que Dread Mac Farlane (enfin après tout, il s'agit du même auteur), et qui m'a fait légèrement penser à Hotel Dusk sur ce contraste. Les personnages sont très bien faits, et la qualité graphique est pratiquement impeccable.

Une bonne ambiance au niveau musical : les morceaux sont bien choisis et correspondent à l'ambiance qu'inspirent les lieux dans lesquels se déroulent les combats. Au début, les musiques sont donc plutôt calmes, mais elles prennent des tournures un peu plus saccadées au fil du jeu. Ca peut arriver que pendant un combat, on se lasse de la musique jouée, mais la bande son est suffisamment fournie et variée pour faire plaisir aux oreilles.

Mais ce qu'on remarque tout de suite, c'est le gameplay : et pour cause, on n'en voit pas tous les jours des comme celui-ci !
Si vous connaissez Bejeweled, le principe ne devrait pas vous sembler inconnu, puisque vous avez une grille, et qu'il vous faut aligner au moins trois éléments semblables pour les récupérer. Sauf qu'ici, c'est plus varié que des diamants, gemmes et autres pierres précieuses, étant donné qu'il faut les aligner "intelligemment".
Comprenez par là que la combinaison des éléments ne donnera pas le même effet selon les éléments alignés : chaque élément a une signification précise.
- les épées simulent une attaque envers l'adversaire
- l'or et les parchemins se dépensent au village
- les potions permettent de récupérer des points de vie
- les magies permettent de jeter des sorts.


Les combats se déroulent justement avec cette grille : vous affrontez un adversaire, et vous avez plusieurs façons de le vaincre.

La plus simple est de déclencher une attaque en alignant au moins trois épées (notez qu'en alignant quatre épées ou deux fois trois épées d'un seul coup, on déclenche deux attaques, et qu'en alignant cinq épées, on en déclenche trois). Survient alors un combat à la HeroQuest, qui consiste en deux lancers de dés, un pour l'attaquant et un pour l'adversaire. Lorsqu'un dé est lancé, soit c'est un crâne, soit c'est un bouclier ; l'attaquant lance autant de dés que ses statistiques d'attaque le lui permettent, de même pour l'adversaire avec ses statistiques de défense. L'attaquant doit obtenir un maximum de crânes pour blesser l'adversaire, alors que celui-ci doit parer l'attaque avec un maximum de boucliers. Si l'attaquant sort un nombre de crânes inférieur ou égal au nombre de boucliers de l'adversaire, l'attaque n'aura eu aucun effet. Sinon, l'adversaire perd autant de points de vie que de crânes "non compensés" par les boucliers.

Ce moyen d'attaque reposant essentiellement sur la chance (et sur de bonnes statistiques), vous pourriez préférer des attaques un peu plus directes. Ca tombe bien, il vous est possible de jeter des sorts assez variés, qui peuvent retirer plus ou moins de points de vie à l'adversaire selon le sort, diminuer ses statistiques, vous soigner, etc. Mais pour pouvoir jeter des sorts, il vous faut une certaine réserve de magie (Faër). Il existe trois types de Faër :
- un Faër défensif (Phuomos)
- un Faër offensif (Thneskos)
- un Faër neutre (Eikos)
A vous d'aligner les éléments correspondants sur la grille pour en avoir, et d'en accumuler suffisamment de chaque pour jeter le sort de votre choix. Vous pouvez le faire à tout moment, la seule restriction étant le nombre de "Faërs" que vous avez.

N'oubliez pas de profiter des combats pour accumuler de l'or et des parchemins : à chaque fois que vous achevez un combat, vous pouvez revenir au village pour les dépenser. Les parchemins servent à acheter de nouveaux sorts, et l'or sert à augmenter ses statistiques (points de vie, points d'attaque, points de défense).
On note aussi que la sauvegarde se fait automatiquement à chaque fois qu'on accède au village, ce qui est très pratique.

Il y a peut-être un bémol concernant les ennemis : si le moteur de jeu est très bien fait (les ennemis alignent "intelligemment" lorsqu'ils peuvent aligner quatre éléments, la grille est remplacée lorsqu'il n'y a plus de mouvement possible...), le nombre d'actions des ennemis est très limité. Il peut aligner toutes sortes d'éléments, mais ceux-ci n'ont aucun effet sur lui, sauf l'or (qu'il garde pour lui, mais qu'on peut voler avec un sort spécial) et les épées pour déclencher une attaque. Il s'agit d'ailleurs du seul moyen que possède l'ennemi pour faire un assaut... ce qui n'empêche pas le protagoniste de se faire terrasser par moments.
De plus, seules les statistiques varient au sein des ennemis (elles augementent tout au long du jeu). Bref, les avantages que possède le protagoniste sur les ennemis rend le jeu légèrement plus simple... à moins que vous ne vous imposiez des défis, comme ne jamais recourir à la magie... (mais vers la fin du jeu, il vous faudra de la patience dans ce cas !)

Et finalement, sur la durée de vie : celle-ci est très bonne. Le gameplay "hybride" du jeu le rend bien moins lassant qu'un simple Bejeweled où on peut aligner des éléments sans but précis... ici, le concept plutôt novateur rend le jeu très attrayant.

Si la meilleure défense, c'est l'attaque (ce qui est ici parfois vrai : déclencher une attaque par soi-même peut permettre à l'ennemi d'éviter de la déclencher), en tout cas, la meilleure attaque, ce n'est pas la défense : c'est pas en déployant vos boucliers que vous arriverez à blesser l'ennemi.


Conclusion

Voilà un jeu plutôt original ! Je ne m'attendais pas, d'une part, à trouver ce genre de jeu sous Adventure Game Studio, à la base conçu pour réaliser des point'n'click, comme quoi on peut souvent repousser les limites ; d'autre part, à trouver un mélange entre "Katura RPG, Bejeweled et HeroQuest" (citation de l'auteur) aussi novateur : bonne idée de faire un jeu dans un style RPG avec un système de combat aussi créatif .


Annexes

Téléchargement (disponible sur A la grande tasse bleue)

NB : n'hésitez pas à cliquer sur les images pour avoir un meilleur aperçu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires