Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de garsim
  • Le blog de garsim
  • : Blog dans lequel j'ai plus l'intention de mettre des tests, souvent de jeux vidéo amateurs, mais parfois d'autres choses.
  • Contact

Partenaires

A la Grande Tasse Bleue
Communauté AGS francophone - jeux AGS

Imagin
Imagin
Forum sur le making, l'écriture, et la création en général.
Yasei Ookami
Forum sur la création de tous types
Devenir partenaire ?
Si vous le voulez, n'hésitez pas à laisser un commentaire !

Recherche

Blogs amis/collègues/favoris

18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 16:08
Même si j'ai testé pas mal de jeux faits sous RPG Maker, ceux-ci étaient essentiellement sous les versions 2000/2003. Bon, en tombant sur ce jeu et en l'essayant, je commence un peu à changer la donne...


Auteur : Troma
Année : 2007
Support : RPG Maker XP
Langue : Français


Scénario

Dans zombie holocaust, vous incarnez Alice. Comme pour beaucoup d'ados de son âge, Alice est accro à son portable et sa pire crainte serait alors de le perdre, tellement qu'elle en fait des cauchemars (imaginez un gamin à qui l'on retire son doudou).
Alice dort, et dans son rêve, un lapin apparaît furtivement, celui-ci très pressé se sauve. Trop curieuse, Alice fait la bêtise de le suivre mais son rêve s'achève ici.
Elle se réveille, pas tout a fait ; vous vous réveillez bien dans votre petit appartement chic de l'immeuble de la troma mais bien différent de ce qu'il devrait être. En effet, Alice se rend compte qu'elle n'a plus son téléphone et que rôdent des habitants plus que douteux dans l'immeuble.
Peu importe qui sont ces êtres titubants, la vie d'Alice, c'est son portable et elle sera prête a égorger le premier agresseur venu pour récupérer son téléphone...
C'est ainsi qu'armée d'un simple couteau, guidée par la folie meurtrière et une haine noire, Alice va découvrir que derrière son monde chic, la vie n'est pas aussi rose pour tout le monde.
Elle devra parcourir les trois étages de son immeuble pour découvrir son vrai délabrement en passant par l'étage de bonne et le sous-sol de squatters où elles devra se frayer un chemin au travers d'une horde de zombies sortie d'on ne sait trop où...

Est-ce un rêve, un cauchemar, de la schizophrénie ou autres, qui était ce lapin, que faisait-il, où allait-il, pourquoi ? Ça, c'est à vous de le découvrir...


Même si le jeu se veut plutôt humoristique (notamment avec le cliché du portable), le scénario laisse un peu planer une sorte de doute, et semble se construire au fil du jeu avec des indices (ça fait un peu Cluedo...) et on peut parfois être parcouru par le frisson (même si à la longue, on a moins peur...). Mais globalement il reste assez peu développé.

En revanche, il reste un peu gâché par les fautes d'orthographe (bon, c'est pas vraiment un élément du scénario, ça, mais je ne voyais pas trop où en parler...)


Graphismes / Musique

De ce côté-là, on remarque une sorte de mélange entre plusieurs styles, avec des éléments plutôt variés rassemblés de sorte qu'il n'y ait pas trop de contrastes. Par exemple, on peut voir des armoires style RTP, mais aussi des décors "gore"... parfois, ça fait hétérogène.
Mais l'ambiance est bel et bien là : les effets donnés par l'écran, la décoration et le mapping, le cadre du jeu... donnent bien une ambiance "Horreur".
Sans oublier l'ambiance donnée par le fond sonore, ainsi que les effets sonores employés aux bons moments.

La serre.


Gameplay

Le système employé est un système A-RPG auxquels s'associent certains objets :
- le couteau : Alice ne dispose que de cette arme au début du jeu. Il lui sert à tuer les zombies.
- le portable : finalement, lorsqu'elle le retrouve, il lui sera utile pour chasser les esprits.
Chaque objet est assigné à une touche du clavier.
Le système A-RPG en lui-même est plutôt bien fait, même si parfois il est "bourrin", par exemple lorsqu'on bat des boss.
Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à utiliser des trousses de secours lorsqu'il faut se soigner.

On peut d'ailleurs noter la présence du mode Entraînement pour se familiariser avec ce système.

Mais en dehors de ce système A-RPG, il y a peu d'autres choses à noter au niveau du gameplay.
Mis à part les nombreuses clés qui servent toujours à déverrouiller les pièces inaccessibles, ce qui permet de faire un peu de recherche dans le jeu, on peut juste noter un peu d'interactivité, mais sans plus.

Alice en action.


Durée de vie

Le niveau de difficulté restant assez accessible, on peut progresser dans le jeu assez rapidement.
Toutefois, la durée de vie reste très courte : certes, on aurait pu penser qu'avec la présence de deux modes de jeu (Mode jeu / Mode entraînement) il y aurait plus de choses à faire ; mais en fait, le mode Entraînement est vraiment très rapide car il permet juste de se familiariser avec le gameplay en quelques étapes.
Quant au mode jeu, comme il est impossible de sauvegarder, le jeu peut se finir plutôt rapidement (disons au plus deux ou trois heures de jeu).


Conclusion

Même si le jeu semble être un peu bâclé, le but du jeu n'était pas vraiment d'être sérieux mais plutôt de se défouler. D'ailleurs, il avait été conçu en deux semaines...
On peut y trouver son compte, même si on n'est pas vraiment fan du genre, par exemple, si on aime bien les A-RPG.


Annexes

Présentation du jeu
Téléchargement (le lien donné dans la présentation ne fonctionne pas)

Partager cet article

Repost 0
Published by garsim - dans RPG Maker
commenter cet article

commentaires